Accueil

Après 30 ans d’une lente maturation professionnelle de masseur-kinésithérapeute, j’avais envie de partager plus largement une dialectique corporelle que j’estime suffisamment singulière pour vouloir la nommer Corps-Thérapie.

En Corps-Thérapie, on explore le corps par l'équilibre et le mouvement. On cherche à mettre en évidence certaines insuffisances dans la répartition et l'organisation de la motricité pour relancer des stratégies d'équilibres et de mouvements.
En Corps-Thérapie, on optimise les aptitudes posturales et les qualités gestuelles.

Très interdépendantes, les stratégies fines d'équilibrations et les dissociations gestuelles sont évaluées par des tests.

A partir de son propre "potentiel fonctionnel", on travaille alors sur de nombreuses déclinaisons d'exercices pour améliorer de meilleurs moyens d'interaction avec soi-même comme avec son environnement.

Cette approche invite à travailler sur :

  • La respiration qui est au centre de toute action pour rythmer nos vies plus consciemment. Bien conduite, elle génère une ambiance plus fluide, elle offre moins de résistances.
    En 
    augmentant notre rapport au ventre, elle contribue à mieux placer notre centre de gravité et donc à mieux organiser nos déplacements de bassin dans l'espace. Elle aide le coeur à se réguler (rythme, pression, flux) ce qui est primordial dans notre adaptation à l'effort.

  • Les muscles courts et profonds qui sont de véritables guides intimes des articulations. Ils sont censés conduire avec précision les surfaces articulaires dans leur zone pivot. Ils sont au coeur du processus d'équilibres fins et de dissociations élaborées
    Avec le squelette, ils forment un matériau composite à la fois rigide et élastique qui apporte une grande solidité à notre armature. 

  • Les muscles longs et périphériques qui développent la force, la rapidité, l'amplitude. Très en rapport avec notre "volonté de bouger", ils contribuent à développer notre conscience du mouvement à travers l'espace-temps.
     

A la suite de nos propres expériences agencées et interconnectées dans notre système nerveux , nos différentes structures fonctionnelles interagissent plus ou moins judicieusement entre-elles.

Pour vivre debout, pour nous déplacer et nous réaliser, on agit alors en tentant des dissociations, des répartitions, des propagations, des rythmes...

C'est sur ces critères fonctionnels que l'on travaille en Corps-Thérapie en procédant par médiation et par alternance à la recherche d'équilibres...

Le processus de réhabilitation est très concrets, il se traduit par des exercices simples à intégrer pour apporter à notre corps des possibilités nouvelles afin de mieux l'exploiter.

Souvent, notre volonté d'évoluer dépasse nos réels moyens à disposition. Ces dépassements sont exaltants, nécessaires même, mais ils ne sont pas si évident à mesurer, à quantifier...

En abuser provoque souvent quelques petits soucis...
 

En résumé, notre langage corporel a besoin de se développer pour répondre au mieux à notre volonté d'expression et de réalisation.

L'optimisation de notre sensorialité, l'amélioration de notre motricité fine, le développement de nos réflexes sont travaillées par de nombreuses déclinaisons d'exercices pour s'adapter à chacun.

La Corps-Thérapie, c'est tout simplement une invitation à bien vivre son corps au service de nos désirs de réalisations

Le massage comme aide à la mobilisation et comme vecteur de stimulations sensorielles, peut idéalement faire partie de la démarche.

Abonnez-vous à ma newsletter !

Rémi Balthazard

110 cours de la libération
38100 Grenoble, France
T : 06 82 10 76 48